Imprimer

Conseiller général Centre de Crise - Directeur-général adjoint (M/F)

 

Par souci de lisibilité, la forme masculine est utilisée dans cette description de fonction pour désigner certains rôles. L’emploi des termes masculins, « collaborateur », « chef » ou encore « utilisateur », par exemple, est épicène.

 

Identification de la fonction

Code de la fonction : DBV172

Niveau: A

Classe : A5

Famille de fonctions : Dirigeants stratégiques

Catégorie de métiers : 11. Population et Sécurité (BV)




Raison d'être de la fonction

Assurer la préparation, l’implémentation quasi directe, l’opérationnalisation et l’exécution de la politique menée par le Ministre de l’Intérieur en ce qui concerne la gestion des crises et l’ordre et la sécurité publics, pilotée par le titulaire d’un mandat

afin de

atteindre les objectifs stratégiques relatifs à la direction générale en ce qui concerne les domaines visés.

 

Remplacer le titulaire d'un mandat en son absence

afin de

assurer l'opérationnalité de la politique du Ministre de l'Intérieur.

 

Finalités
En tant que
dirigeant
    diriger l'exécution du plan opérationnel concernant la gestion des crises, l’ordre public et la sécurité, le terrorisme, les grands événements et la planification d’urgence en assurant la direction 24/7 des services de permanence du Centre de Crise au profit de l’ensemble du gouvernement fédéral et la coordination de plusieurs dispositifs de sécurité issus de divers départements et organisations

afin de

    atteindre les objectifs du plan opérationnel et de management de la direction générale en tenant compte de la spécificité, des paramètres, des aspects techniques, des règlements et des intérêts de chacun des différents départements et organisations concernés (e.a. la police, la défense, la justice, la santé publique, le secteur nucléaire, la sûreté de l’Etat…).

 

Exemples de tâches
  • organiser une vision concernant le rôle de l'organisation ou de la direction, notamment au moyen de l'élaboration et de la mise en place de processus et de structures concernant différents domaines opérationnels (gestion de crise, ordre public, sécurité, terrorisme, organisation de grands événements, planification d’urgence) et indiquer la direction dans laquelle l'organisation ou la direction doit évoluer.
  • transposer le plan stratégique général en orientations politiques générales et en procédures, et assurer le suivi des évolutions sociales au sein du domaine de compétences, en vue de la préparation de l'adaptation du plan stratégique.
  • établir une distinction entre les opportunités de changement ainsi qu'appuyer et délimiter les trajets de changement.
  • assumer la présidence de divers groupes de travail (au niveau fédéral et international) et organiser et superviser les tâches effectuées par les collaborateurs et veiller à l'exécution de celles-ci.
  • assurer la coordination d’importants dispositifs de sécurité (plus de mille hommes) issus de différents services et départements (police fédérale, police locale, inspecteurs fédéraux de la santé, défense, secours médicaux, services d’incendie, …) lors d’événements de grande envergure (par ex. sommets européens, sommets de l’OTAN, sommet multilatéral (par ex. africain, …) ou la gestion de crises en tenant compte de la spécificité, des paramètres, des aspects techniques, des règlements et des intérêts de chacun des différents départements et organisations concernés.

 

En tant que
conseiller stratégique
    donner des avis notamment au ministre de l’Intérieur, au Premier ministre, au ministre de la Justice, au ministre de la Défense et aux autres ministres du gouvernement fédéral, aux titulaires d'un mandat, au cabinet, aux partenaires externes et internes, aux directeurs et aux collaborateurs, et ce sur la base d’une disponibilité permanente (24h/24, 7 jours sur 7)

afin de

    améliorer la prise de décision au profit de l’ordre et de la sécurité publics et gérer les situations de crise.

 

Exemples de tâches
  • formuler en tant qu’expert des conseils et des avis aux autorités politiques. [aux autorités politiques en tenant compte de l’ensemble des informations et paramètres à disposition provenant des différents partenaires (e.a. la police, la défense, la justice, la santé publique, le secteur nucléaire…) concernant l’ordre public et la sécurité et la gestion des situations de crise.
  • prendre des décisions qui responsabilisent directement le Ministre et le gouvernement fédéral en matière de gestion des crises, d’ordre et de sécurité publics, axées sur la maîtrise du terrorisme, la protection de la population et les infrastructures critiques.
  • participer à des réunions de concertation avec les autorités politiques, comme le Conseil national de sécurité, le comité de coordination du renseignement et de la sécurité et le comité stratégique.
  • exercer la fonction d’officier de sécurité pour le SPF Intérieur (responsable des demandes de toutes les autorisations de sécurité, jusqu’au plus haut niveau (Cosmic Top Secret)
  • conseiller, prendre et coordonner les mesures de protection nécessaires pour les personnalités comme les dignitaires, les personnes menacées, les VIP étrangers (par ex. visite des chefs d’Etat)

 

En tant que
coach
    diriger, motiver et évaluer les collaborateurs directs et développer leurs capacités

afin de

    exécuter le plan opérationnel de la direction générale.

 

Exemples de tâches
  • assurer une bonne gestion des collaborateurs et de leurs moyens de fonctionnement
  • gérer les conflits
  • encadrer les collaborateurs
  • maintenir de bonnes relations entre les différents niveaux de la Direction générale et au sein du SPF Intérieur
  • évaluer de manière correcte, objective et nuancée les compétences des collaborateurs

 

En tant que
représentant
    établir et entretenir des contacts avec les principales autorités et institutions, nationales et internationales, au nom du Ministre et du gouvernement fédéral

afin de

    créer au moyen de ces réseaux une plus-value pour les missions de la direction générale et la gestion des situations de crise.

 

Exemples de tâches
  • collaborer avec les différentes autorités fédérales, communautaires et régionales et les partenaires privés
  • diriger des groupes de travail multidisciplinaires (par ex. la cellule de gestion fédérale lors de sommets européens)
  • diriger des négociations, au niveau national et international (par ex. la concertation avec des autorités diplomatiques et des services de sécurité étrangers en préparation de la visite de chefs d’Etat et de dignitaires étrangers
  • intervenir comme personne de contact, désignée par le ministre de l’Intérieur et le gouvernement fédéral, pour l’OTAN et les institutions européennes en matière de sécurité, d’ordre public et de gestion des crises

 

En tant que
développeur
    favoriser le développement des connaissances professionnelles et de l'expertise

afin de

    faire de la direction générale un acteur proactif et un centre d'expertise pour le développement d'une politique intégrée en matière de gestion des crises et d’ordre et de sécurité publics.

 

Exemples de tâches
  • viser et développer une concertation multidisciplinaire, comme avec les différents partenaires dans la gestion des crises, des services d’incendie aux secours médicaux en passant par les services de police, la défense et les autorités politiques.
  • appuyer les activités de recherche et de formation
  • viser des synergies avec les partenaires publics et privés
  • Répertorier les nouvelles menaces éventuelles pour la sécurité et l’ordre public et développer des réponses par le biais de nouvelles procédures (drones, cybercriminalité, utilisation de nouveaux produits chimiques ou biologiques dangereux…)

 

En tant que
spécialiste
    appuyer les objectifs stratégiques et les mesures à prendre

afin de

    leur donner une base scientifique et permettre leur exécution.

 

Exemples de tâches
  • réaliser des études de faisabilité en comparant des intérêts intrinsèquement opposés
  • évaluer les conséquences de certaines décisions ayant un impact sur la sécurité de la population, intégrer dans les objectifs opérationnels des informations parfois contradictoires présentant un degré de difficulté très élevé et provenant de plusieurs disciplines aux intérêts souvent opposés, par exemple lors de la gestion de situations de crise nécessitant une expertise spécifique comme une expertise nucléaire, une expertise en santé publique, …
  • développer et maintenir une connaissance très spécifique dans toutes les disciplines (police, défense, justice, services publics, transports en commun, santé publique, secteur chimique et nucléaire, planification d’urgence…) pouvant avoir un input important dans la gestion de crises et la garantie de la sécurité de la population et de l’ordre public.

 

 

Positionnement
La fonction est dirigée par

le mandataire / directeur-général

 

La fonction assure la direction d'un groupe de : 51-200 collaborateurs de Niveau A /SW Niveau B Niveau C Niveau D

 

Expertise technique
Profil de compétences techniques

Pour construire le profil de compétences techniques, référez-vous à la grille d'expertise technique ou à l’application web Crescendo.

 

Profil de compétences génériques

Pour élaborer le profil de compétences génériques, référez-vous au livre de profils de compétences génériques base ou base et marges.